UTILISATEURS ENREGISTRÉS

Liste des membres de la Chambre

Recherche de notaires des Îles Baléares, par nom et arrondissement. Trouvez votre notaire. Voyez les renseignements qui le regardent.

Aller sur la liste des notaires >

Chercheur d’Actes

Trouvez le bureau de notaire auquel s’adresser si vous avez besoin de faire une démarche liée a des actes notariés reçus dans le passé et sur tout le territoire espagnol.

Aller sur le chercheur d’actes >

viaroma4

La revue juridique de la Chambre des Notaires des Îles Baléares Aller sur la revue juridique de la Chambre des Notaires >

Histoire

L’immeuble de la Chambre des Notaires des Îles Baléares (situé dans l’actuelle Vía Roma) est un représentant très important de la culture architecturale majorquine.

Francisco Roca Simó, l’architecte majorquin auteur du projet, était connu à Palma au début du siècle XX pour sa tendance à concevoir des immeubles de style moderniste. Auteur d’immeubles aussi emblématiques de notre ville comme ceux que l’on appelle 'Pensión Menorquina' et 'Casa Casasayas' (situés place de Santa Catalina Thomás – sous une importante influence de Gaudí-) et la "Casa de Luis Segura" (situé Place de la Conquista), sont des immeubles caractéristiques du modernisme de Palma.

Historia CNIB

Pourtant, le projet réalisé pour la Chambre des Notaires n’est pas du tout semblable au style qu’il avait pour coutume de concevoir. Cet immeuble, inspiré par la renaissance espagnole et plus concrètement, par le plateresco (profusion décorative sur toute la façade, la tourelle, les vitraux et la porte d’entrée), même s’il conserve quand même le style propre aux palais majorquins (un grand avant-toit sur toute la façade et le porche). Le style plateresco ou neoplateresco réalisé para les architectes espagnols pendant la première moitié du siècle XVI dans les villes de Tolède et Salamanque (en fait, la tourelle de la Maison Chambre est une imitation fidèle de celle qui fut conçue au siècle XVI par Rodrigo Gil de Hontañon et Fray Martín de Santiago pour le Palais Monterrey de Salamanque), fut possiblement une influence sur la volonté des Notaires pour décider que le style de leur maison Chambre fut une synthèse de ces deux mouvements.

Décidés à bâtir leur propre Maison Chambre, les Notaires décidèrent d’acheter un terrain issu de l’effondrement de l’enceinte fortifiée de la ville, en particulier l’un des terrains où était située la Porte de Jesus (celui qui fait partie du pâté de maisons signalé sur le plan de l’Elargissement sous la lettre M, d’une ampleur de 1 133 m2), après un appel d’offre établit pour permettre aux différents propriétaires des terrains d’offrir leurs immeubles. Les Notaires choisirent par tirage au sort l’architecte Gaspar Bennàzar pour obtenir conseil sur l’achat dudit terrain. Ils finirent par choisir celui-ci, pour un prix de 32 000 Pesetas, qu’ils achetèrent le 15 mai 1916 à M. Juan Palmer Miralles, selon acte de vente signée par-devant le Notaire Miguel Pons (nº 194).

Pour choisir le projet du nouvel immeuble, les Notaires organisèrent un nouveau concours et cinq architectes participèrent : José Homar, Jaime Aleñá, Gaspar Bennàzar, Guillermo Reinés et Francisco Roca Simó. Puisque le terrain acheté avait une forme spéciale (ce qui fut signalé par Bennàzar lui-même dans son avant-projet), il fut accordé de le diviser en deux parties et de vendre la partie restante pour financer la construction. Le 18 juillet 1916, les Notaires choisirent le projet présenté par Francisco Roca et après un nouvel appel d’offre organisé pour choisir le constructeur, c’est M. Bartolomé Más Ramis qui remporta le concours avec une offre de 62 972 pesetas.

Les travaux commencèrent en décembre 1916. Le reste du terrain, un morceau de 397,74 mètres de forme trapézoïdale, fut vendu par les Notaires à M. Jorge Fortuñy Moragues selon acte nº 342/1918 reçu par le Notaire Pedro Alcover.

L’inauguration de l’immeuble eut lieu le 18 juin 1919.

En 1991, la façade de l’immeuble fut totalement restaurée et en 1993, une fois achevés ces travaux, la Chambre des Notaires reçut le prix Premio Ciutat de Palma 1993 à la meilleure réhabilitation de façade ou récupération d’éléments architecturaux ponctuels.